Exemple réel : une épreuve…

Je présente ici le plus difficile des tirages d’une consultante qu’il m’ait été donné de décrypter à ce jour où j’écris ces lignes. J’ai été submergé par une émotion si intense que j’en ai été bouleversé. C’est pourquoi je ne peux tout écrire. De plus, la personne concernée n’était pas la consultante, mais un ami très proche et malade. Aussi, je n’ai pas le droit d’évoquer les détails d’un sujet aussi grave. Le tirage m’apprend la maladie incurable : un cancer des os et sans doute généralisé… Je vois une épreuve à subir, mais aussi un choix de cœur et d’amour fait par le malade. Celui de quitter ce corps meurtri pour enfin libérer son corps astral pour véhiculer son âme et changer de plan afin d’atteindre, enfin, la plénitude.

Je n’ose dire que tout se passera dans les 6 jours… je n’ose… alors je parle de l’importance du nombre 6… Je n’ose parler de la mort d’une manière abrupte. J’explique que la mort physique ne rend à la terre que le corps, que son ami vivra encore, mais sur un autre plan invisible par nous. Le Tarot nous prouve que c’est bien dans la mort physique du corps qu’il (son âme) pourra enfin être en paix et atteindre le bien-être absolu. On ne faut pleurer que son corps, mais au contraire se réjouir de cette libération pour cette personne qui continuera de vivre, ailleurs, dans la plénitude. Le Tarot nous invite à faire preuve de courage et nous montre que l’Esprit règne sur la matière.

La personne est décédée 2 jours après la consultation et a été incinérée 3 jours après. Tout s’est passé dans les 6 jours !

La prémonition qui m’a frappé s’est vérifiée.

Aussi, si je ne désire pas être médium pour les raisons invoquées dans « Qui suis-je ? », sauf si cela m’est un jour imposé par une voix divine, je ne peux faire abstraction de mon don de prémonition… Je dois me rendre à l’évidence. Le Tarot m’éclaire, il est la lumière dans l’ombre de la prémonition qui m’envahit !

La consultante m’a vivement remercié de ces révélations faites en douceur, car cela lui a permis, étant très éloigné de son ami, d’aller se recueillir pour elle. Ce qui fait que même à distance, elle l’a accompagné en pensées et en prières !